L’aventure Kimsufi – intermède 7 – Installation de phppgadmin

Encore un article dans la série des reprises : installer phppgadmin. Ne me jette pas la pierre, je n’ai pas refait les screenshots. Mets localhost ou ce que  tu veux à la place de RPI1 dessus, ça ne change rien !

Un article très court aujourd’hui sur l’installation de phpPgAdmin. phpPgAdmin est à postgreSQL ce que phpMyAdmin est à MySQL. Malgré son interface sobre, il est extrêmement puissant et permet de faire en mode clic toutes les tâches d’administration de des plus basiques aux plus compliquées.

Installation

L’installation se fait comme pour n’importe quelle application php, a ceci près qu’ici il n’y a pas de base de données à configurer.

Je te rappelle les étapes : 1/ repérer le lien vers l’archive de la dernière version ici : http://phppgadmin.sourceforge.net/doku.php?id=download 2/ la télécharger sur /srv/http 3/ la désarchiver 4/ renommer le répertoire, 5/ changer le propriétaire

puis on configure notre lighttpd

pour y ajouter la ligne :

NB : il est aussi possible d’installer phppgadmin par les paquets de ta distribution, par exemple archlinux en propose un. Ce n’est pas le choix que j’ai fait ici. La raison majeure est que je dois avoir (cf articles précédents) les fichiers de l’application sur le NFS /srv/http. Or par les paquets, le logiciel s’installe dans /usr/share/webapps. D’une façon générale voici ma politique habituelle, même si j’ai fait un écart ici : pour une application qui possède son propre système de mise à jour (TTRSS, wordpress) je télécharge l’archive directement et je l’installe à la main. Pour une application qui n’a pas son propre système de mise à jour, si possible, je l’installe depuis les paquets.

Configuration

Par défaut, sans configuration, phppgadmin tentera de se connecter à une instance locale de postgresql.

Ceci peut être modifié par l’édition du fichiers de paramètres conf/config.inc.php et en y rajoutant les lignes suivantes :

pour connecter plus d’un serveur, il suffit de rajouter les lignes en incrémentant l’indice (1 ici).

Connexion

Rends toi sur tondomaine.fr/phppgadmin. Tu obtiens une belle page :

Puis ensuite en cliquant sur RPI1, tu obtiens la page de login

Après la connexion, tu tombes sur la page de présentation des bases de données :

Création d’un utilisateur et de sa base de données

Tu commences par créer un rôle en allant dans Rôles / créer un rôle :

 

Là tu complètes le nom et le mot de passe et tu coches la case peut se connecter :

Puis tu retournes sur l’onglet base de données et tu cliques sur créer une base de données :

Puis de retour sur la pages des bases de données, si tu cliques sur celle que tu viens de créer tu obtiens les détails sur celle-ci :

En cliquant sur droits puis sur accorder grant tu vas pouvoir régler les droits en ALL Privilege pour cet utilisateur sur cette base :

Maintenant tu sauves et c’est tout bon.

phppgsql
Merci à Framasoft pour l’outil GéGé et à Gee de prêter ses personnages.

Florck

Je suis Ingénieur en Technologies de l'Information, consultant en systèmes (GNU/Linux) et bases de données (Oracle). En recherche de contrôle sur mes informations personnelles : "La route est longue mais la voie est libre !"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *