L’aventure Raspberry PI – épisode 6 – Ma première application sans google…

Une fois que les Raspberry ont été installés dans leur configuration minimale, j’ai vécu un petit coup de mou où je les ai laissé avec pas grand chose dessus. Jusqu’au jour où…

Et là c’est le drame

14 mars 2013 : Google annonce la fermeture de son service Google Reader à effet du 1er juillet 2013.

J’ai toujours été un adepte des flux RSS. Je trouve que c’est un des standards les plus pratiques. Je ne suis pas capable de suivre des sites sans ça, parce que souvent, ce qui m’intéresse sur un site sera environ un article sur 10. Les avoir dans un lieu unique me permet de zapper rapidement ce qui ne m’intéresse pas et accéder directement au contenu que je recherche.

Toi qui me lit, tu trouveras d’ailleurs  à droite de cette page si tu es directement sur mon site plusieurs liens : le fichier OPML qui recense l’ensemble des flux RSS que je suis, le lien vers le flux RSS des articles de ce journal au format complet (le flux tronqué… quelle tristesse ! Tout ça pour une histoire de stats et de pub…) et le flux RSS des articles que j’ai marqués dans TinyTiny RSS comme dignes d’intérêts et que je souhaite partager.

J’avais déjà testé sur les conseils de papa Korben le lecteur qu’il porte aux nues, à savoir feedly, mais la présentation en mode journal papier, et l’ergonomie, tout m’a rebuté. De plus j’avais l’impression que mes flux étaient synchronisés par gros paquets et non plus au fil de la journée. Alors non, je ne voulais pas me vendre à une autre entreprise.

La décision

Alors que ma décision était prise mais repoussée sans cesse par confort, ça a été le déclencheur. Ça y est google, le divorce allait être consommé.

Je suis donc parti en quête d’une application qui pourrait répondre à mon besoin. Mais j’étais exigeant… Voici ce que je demandais :

  • Une application web
  • Une application Android compatible pour pouvoir lire les flux hors-ligne
  • Une solution libre en auto-hébergement

J’ai longtemps cherché, pour tout vous dire, je n’ai trouvé qu’une seule application qui avait à la fois une application web et une API pour une application mobile. TinyTiny RSS. Or, les critiques n’étaient pas toutes très flatteuses : on accusait l’application d’être un veau, peu ergonomique…

Vu que je ne trouvais rien d’autre, je l’ai installée. Et là assez bonne surprise. Alors certes c’était très très lent. D’autant plus que je n’avais alors comme serveur web que apache et comme serveur de bases de données MySQL. Mauvaise idée.

En cherchant comment l’accélérer, j’ai vu que je pouvais switcher sur Lighttpd et PostgreSQL que je t’ai montré comment installer. J’ai divisé par plus de 10 mon temps de chargement !

Alors honnêtement, TinyTiny RSS est tout à fait capable de tourner sur des Raspberry PI. J’ajouterai qu’un effort constant est fait pour le rendre plus léger et plus rapide.

Quant à l’ergonomie, là on est dans les questions de goûts. C’est très configurable et un effort a été fait pour permettre au gens de retrouver la simplicité des gestes dont ils avaient l’habitude dans google reader : navigation à la touche espace ou aux flèches…

J’ajouterai que ttrss est un outil multi-utilisateur et permet dans un groupe de veille par exemple de faire des choses qui font rêver ! (échange d’articles, partage de flux).

Si tu veux tester l’application, framasoft en propose une instance ici : http://framanews.org/

Aperçu de l’interface web

Ce que je montre ici est un aperçu de l’interface web aujourd’hui. Elle s’est beaucoup affinée depuis la première fois où j’ai installé l’outil.

 

Aperçu de l’interface android Tiny Tiny RSS

Il existe d’autres applications que celle là, mais vu qu’elle répondait à mon besoin je n’ai pas été chercher plus loin. On notera qu’il existe aussi une application iOS.

Demain je vous présenterai comment installer cette super application !

http://geektionnerd.net/google-spring-of-cleaning/


Le Geektionnerd est un blog-BD écrit et dessiné par Simon « Gee » Giraudot et diffusé sous licence Creative Commons By-Sa. Merci à lui de nous autoriser à utiliser par le biais de la licence ses dessins et ses strips.

Florck

Je suis Ingénieur en Technologies de l'Information, consultant en systèmes (GNU/Linux) et bases de données (Oracle). En recherche de contrôle sur mes informations personnelles : "La route est longue mais la voie est libre !"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *