L’aventure Raspberry PI – intermède 11 – Installation de lighttpd et php-fpm (serveur web)

Lighttpd est un serveur web extrêmement léger et paramétrable qui se pose comme une alternative solide à Apache pour des configurations peu robustes. Il utilise un fastCGI comme intermédiaire pour demander l’interprétation des languages (php, python, rails).

Installation

Rappelle toi notre plan d’action. RPI1 délivre la base de données, RPI2 est le serveur web et RPI3 réalise l’interprétation PHP.

Tu peux dès à présent configurer ton nom de domaine puis ta box comme nous l’avons déjà vu précédemment pour qu’ils redirigent les requêtes de tonsupernomdedomaine.fr vers respectivement ta box, puis ce qui arrive sur le port 80 (http) et 443 (https) vers les ports 80 et 443 de tes Raspberry.

Ceci fait, installe sur RPI2 lighttpd et son module fcgi:

sur RPI3 tu peux installer php, php-cgi et php-fpm :

Configuration

RPI3

Oui bon d’accord je ne respecte pas l’ordre des Raspberry PI, mais c’est un peu plus logique de le présenter comme ça : notre Raspberry 3 va fonctionner en mode serveur et c’est le Raspberry 2 qui va l’interroger pour avoir l’interprétation du php. Alors autorise moi une seconde à parler d’abord du serveur puis du client !

Édites le fichier /etc/php/php-fpm.conf .

C’est à la ligne 151 que se pose le paramètre qui nous intéresse. Comme présenté précédemment, on ne peut pas utiliser un socket sous forme de fichier, tu dois donc indiquer ici l’adresse du Raspberry PI que tu es en train de configurer, suivi du port sur lequel tu comptes envoyer les requêtes (9000 par défaut).

Je te recommande aussi de vérifier que lignes 141,142, 163 et 164 les utilisateurs indiqués  sont bien http et groupe http.

Une fois que la configuration est faite, tu peux lancer le daemon et l’activer pour qu’il se lance au démarrage :

C’est tout pour RPI3, il est opérationnel !

RPI2

Je te propose de commencer par présenter la configuration qui permet d’utiliser php-fpm. Après ça je te montrerai comment configurer un site à toi dans lighttpd.

Branchement à php-fpm via fcgi

Tu dois éditer le fichier /etc/lighttpd/conf.d/fastcgi.conf pour qu’il devienne comme :

 Configuration du premier site

Supposons que je veux maintenant que mon serveur réponde au sous-domaine journal.floth.fr et délivre mon wordpress. J’ai bien sûr configuré une règle de type A ou CNAME sur ma zone DNS !

La configuration avec lighttpd est relativement simple.

L’application web est configurée simplement par les trois dernières lignes.

Si tu veux que l’application réponde sur http://floth.fr/journal, tu utiliseras à la place l’unique ligne

J’attire aussi ton attention sur l’ensemble des fichiers définis dans mimetype.assign. Sans ces lignes, tu rencontreras des problèmes avec les fichiers images, css ou autres qui ne seront pas servis par le serveur web, et donneront aux applications un aspect rétro / web des pionniers que souvent on préfère éviter !

NB : Je n’ai pas ici du tout parlé de la configuration de la partie SSL avec lighttpd. Je t’invite, si ça t’intéresse à suivre la page wiki en sources ci-dessous qui présente très bien comment configurer lighttpd avec un certificat auto-signé. Je parlerais un de ces jours de comment créer un certificat SSL gratuitement qui soit un vrai comme les grands. Tu pourras alors remplacer ton certificat auto-signé par celui-là.

 

Source :

Florck

Je suis Ingénieur en Technologies de l'Information, consultant en systèmes (GNU/Linux) et bases de données (Oracle). En recherche de contrôle sur mes informations personnelles : "La route est longue mais la voie est libre !"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *